En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK

Choisir et nettoyer sa machine à laver

1. Des lavandières aux lave-linge : une révolution technologique ininterrompue


Une appellation parfumée pour des travaux pénibles, les lavandières sont le symbole d’une époque, fort heureusement, révolue. Depuis plus de 50 ans, le lavage du linge à la main a cédé sa place à la « machine à laver ». Réduisant, sans conteste, la pénibilité des tâches ménagères, la substitution - partielle - de la machine à l’humain a remplacé certaines difficultés par d’autres. En effet, parmi la multitude de lave-linge existants sur le marché faire un choix relève d’une véritable gageure. Pour autant, ce choix peut s’avérer plus aisé, dès lors qu’il est guidé par une connaissance des différents paramètres à prendre en compte.

2. Définir la capacité de lavage adéquate : fréquence d’utilisation et charge approximative


Pour définir la capacité de lavage adéquate, il suffit d’évaluer approximativement la quantité de linge à laver. Les lave-linge ont, en effet, une capacité variable qui doit être appréciée au regard de la quantité de linge et de la fréquence d’utilisation. Les standards actuels qui définissent cette capacité sont fondés sur un quantum d’utilisateurs. Ainsi, pour une personne seule, un lave-linge d’une capacité de 5 Kg est recommandé. Pour deux personnes, il faudra s’orienter vers un lave-linge d’une capacité de 7 kg. Au-delà de deux personnes, les capacités varient de 8 kg à 10 kg et peuvent même aller jusqu’à 13 kg de charge. Néanmoins, ces valeurs restent indicatives et il appartiendra à chacun de déterminer cette capacité selon ses besoins propres. Il faut noter aussi que la plupart des lave-linge actuels sont dotés de fonctions qui permettent une adaptation du lavage à la charge.

3. Consommation énergétique : se référer à « l’Etiquette énergie »


La consommation énergétique est un critère fondamental dans le choix d’un lave-linge. L’attention particulière portée sur la consommation en eau et en électricité aura un impact direct tant sur les factures énergétiques que sur l’environnement. A cet égard, la réglementation européenne impose aux fabricants une « Etiquette énergie » destinée à l’information du consommateur. Modifiée en 2010, cette étiquette énergie opère un classement des appareils les plus performants aux appareils les plus médiocres, selon une échelle allant de A+++ à D. (l’ancienne classification retenant une échelle de A à G). En matière de performance énergétique, il convient également de s’intéresser à l’efficacité de l’essorage. Celui-ci est le plus souvent exprimé en nombre de tours par minute. Plus ce nombre est grand, plus l’efficacité du lave-linge est importante. En pratique, un linge bien essoré limitera l’utilisation du sèche-linge ou le séchage à l’air libre.

4. Intensité sonore


Le niveau sonore du sèche-linge est exprimé en décibels et peut varier d’un appareil à l’autre. Il faut donc se référer à l’étiquette pour évaluer l’intensité sonore la plus faible.

5. Les types de lave-linge


  • Distinction selon le mode d’ouverture
On distingue deux types de lave-linge en fonction de leur ouverture. Les lave-linge « top » ont une ouverture sur le dessus de l’appareil. Ils ont l’avantage d’être à une hauteur convenable pour sortir le linge et restent inaccessibles aux enfants, au contraire des lave-linge à hublot. Ces derniers sont, généralement, plus imposants par leur capacité et leur largeur, mais ils peuvent être le support d’un sèche-linge. Cette seconde option permettra d’envisager des modèles encastrables ou intégrables destinés à masquer esthétiquement ces appareils.

  • Le lave-linge séchant
Idéal, pour les espaces réduits, certains lave-linge sont équipés d’un mode sèche-linge et le tout dans une seule programmation.

6. L’entretien du lave-linge


Un entretien régulier du lave-linge permet de lutter contre les pannes. Ces dernières années, la multiplication des programmes de lavage a rendu plus fragiles ces appareils. Le tartre en est également l’une des principales causes. Aussi, pour limiter ces effets, une fois par mois, un lavage à haute température (90°C) permettra d’ôter les résidus de lessives qui se forment dans la cuve ou sur les durites. Une fois par mois également pensez à effectuer un détartrage de votre lave-linge afin d'en prolonger la durée de vie et l'efficacité.


Site réalisé avec PowerBoutique - création de site internet